Quand la servante égyptienne était nue

Sous le soleil de plomb de la vallée du Nil, l’Egyptienne moderne transpire sous les épaisseurs de vêtements qui la cachent au yeux des autres (en fait, aux yeux des mâles). C’est une mode récente : l’Egyptienne ancienne sortait légèrement vêtue. Les peintures murales des tombes en attestent. Ainsi, de ces pleureuses de la tombe de Ramose, dont certaines ont les seins nus.

pleureuses,tombe,ramose,seins nus

Pleureuses - Tombe du vizir Ramose (TT55) à Sheikh Abd el-Gourna - 14ème siècle avant JC - Cliquer l'image pour voir la HD sur Wikimedia

Ainsi de ces musiciennes de la tombe de Nakht : Deux en robes légères, une entièrement nue.

musiciennes,tombe,nakht,seins nus,égypte

Musiciennes - Tombe du scribe Nakht (TT52) à Sheikh Abd el-Gourna - 15ème siècle avant JC - Cliquer sur l'image pour voir la HD sur Wikimedia

Ainsi enfin de ces servantes de la tombe de Djéserkarêseneb, seulement vêtues de leur perruque, de leurs boucles d’oreilles, de leur collier et de leur ceinture dorée. Ce peuple-là était civilisé !

servante,tombe,djeserkareseneb,egypte,nue

Soins de beauté par deux servantes - Tombe du scribe Djéserkarêseneb (TT38) à Sheikh Abd el-Gourna - 15ème siècle avant JC - Cliquer l'image pour voir la HD sur Wikimedia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s