Archives de Catégorie: Gil Elvgren

Oups ! Tu me tires, chéri ?

Quand on parle de fantasmes masculins, les années 40 à 60 ressemblent à une époque dorée : Celle des pin-ups. Des illustrateurs dessinent à la chaîne des femmes pulpeuses aux jupes retroussées qui ne cachent rien de leurs jarretelles. Il n’est pas étonnant que cette époque s’achève avec les jarretelles, à la fin des années 1960.

Gil Elvgren a réalisé une série assez amusante de représentations de pin-ups truffées de symboles, à la manière des peintres anciens (cf « Le jour où Marie a été fécondée » pour une analyse personnelle de l’Annonciation de Robert Campin). Dans le cas d’Elvgren, on retrouve 4 éléments récurrents. De gauche à droite : Le « Oups ! » de surprise qui se matérialise par une bouche ronde entrouverte, en forme de O (pour ceux qui veulent en savoir plus sur la symbolique du « O », voir l’onglet « vulve », rubrique « Couronne sacrée »), une jupe soulevée et des cuisses à l’air, un symbole phallique, un symbole vaginal).

elvgren,pin-up,pinup,what's wrong,1957

Gil Elvgren - Something's bothering you (What's wrong ?) - 1957 - Vraisemblablement publié par Brown & Bigelow - Cliquer pour voir l'image sur diamondgalleries

Commençons par quelque chose de léger : Les lampions ronds et ouverts comme des vagins qui flottent, le manche du parapluie qui ne passe pas très loin de l’ouverture ronde de la bouche, le titre suggestif : Quelque chose te dérange ? C’est quoi le problème ? (Ca me rappelle la femme nue du déjeuner sur l’herbe de Manet et sa même attitude faussement innocente : Ouais ! C’est quoi le problème ?)

elvgren,pinup,pin-up,skirts ahoy,1967

Gil Elvgren - SkirtsAhoy! - 1967 - Publié par Brown and Bigelow - Cliquer pour voir la HD sur elvgrenpinup.com

Juste pour me contredire, pas de symbole phallique en vue dans « Skirts Ahoy ! » mais plutôt un « salut les jupes » comme dans « Hé ! Du bateau » à quoi on pourrait ajouter un « chatte en vue » comme un « terre en vue ». Peut-être que j’en rajoute mais, parlant de chatte, c’est quoi cet énorme trou rond qui occupe le quart droit de l’image ? Hé, matelots ! Enorme chatte en vue !

elvgren, pinup,pin-up,last stand, fare maiden, 1961

Gil Elvgren - The last stand (Fare maiden) - 1961 - Publié par Brown and Bigelow - Cliquer pour voir l'image sur thepinupfiles.com

Ici, la fille nous montre le creux de sa chaussure d’où coule quelque chose (en langage ordinaire : « je mouille »). La grosse valise ronde contre le poteau bien droit se déchiffre aisément. Enfin une belle rafale de jeux de mot : le « dernier arrêt » (the last stand) à rapprocher de « tirer un coup » (one night stand) et le prix du billet (fare) à rapprocher de la blondeur de la vierge (fair maiden).

elvgren,pinup,pin-up,what's up, 1957

Gil Elvgren - What's up ? - 1957 - Publié par Brown and Bigelow - Cliquer pour voir l'image sur elvgrenpinup.com

Maintenant, on arrive à la symbolique bien lourde : la fille qui branche la fiche dans les trous de la prise, le tuyau de l’aspirateur qui se dresse et soulève la jupe par derrière et le titre qui demande « What’s up ? » : « Comment ça va ? » ou « Qu’est ce qui est droit/dressé/debout ? » On se le demande.

elvgren, pin-up,pinup,a near miss,right on target,1964

Gil Elvgren - A near miss (Right on target) - 1964 - Publié par Brown and Bigelow - Cliquer pour voir l'image sur elvgrenpinup.com

Enfin, peut-être le meilleur pour la fin : « A near miss » (presque loupé) ou « Right on target » (en plein dans le mille) ? Je vous laisse répondre. Moi, je l’aurais appelé « Tu me tires, chéri ? »