Leda et son serpent

En octobre dernier, je publiais un article sur l’utilisation du cou du cygne comme ersatz phallique (« 2000 ans de porno subtil (plus ou moins)« ). Vous rappelez-vous de la statue de Timotheos exposée au Prado ? Le long cou du cygne sur le ventre de Leda, raide de son pubis jusqu’entre ses seins ?

Nulle doute qu’un serpent ferait aussi bien l’affaire et, quand j’ai vu les photos suivantes, c’est à Léda que j’ai pensé.

Voici une photo que je daterais des années 70. Pubis poilu, ongles rouges, peu de maquillage, longs cheveux châtains en bataille. On ne photographie plus comme ça de nos jours. Dommage que je ne connaisse ni le modèle, ni l’auteur. J’aurais aimé voir les autres photos de la série.

[Source : jsd.com, le site officiel du photographe James Stanley Daugherty – Pour voir la galerie publique de « Serpent of the people », cliquer ici]

Ci-dessus, une femme grasse. Ah ! Ca fait plaisir  de voir  des cuisses plus épaisses que les miennes.

Ci-dessous, retour aux femmes parfaites. Très beaux gros seins. Et une grosse bête qui se frotte contre le pubis.

[Source : fresonmagic.com – Pour voir toutes les photos de la galerie de Terka et son serpent, cliquer ici]

Voilà. C’était un petit article apéritif. Facile à écrire. Agréable à regarder. Je vais essayer de creuser un peu plus dans le prochain post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s