Archives de Catégorie: Gustave Doré

Le petit chaperon rouge : encore une couronne de pucelle ?

Dans le conte écrit par Charles Perrault, la petite fille qui traverse la forêt et rencontre le loup s’appelle le « petit chaperon rouge ». Mais qu’est-ce qu’un chaperon ?

Le petit chaperon rouge - Illustration de Gustave Doré (1832-1883) pour les contes de Perrault - Document HD visible sur Wikimedia Commons

Sur cette illustration de 1867, Gustave Doré donne l’explication la plus probable : un chapel-rond, soit une sorte de chapeau ou de bonnet rond.
Mais un chapel désigne aussi, au Moyen-Age, une couronne de fleurs (voir l’article « Quand une pucelle donne sa couronne« ). Or on sait que si le conte qu’a écrit Perrault a été publié en 1697, il a repris des histoires et légendes populaires bien plus anciennes. Une couronne de fleurs sur la tête d’une petite fille innocente ? Pourquoi pas. Par ailleurs, un « chaperon » a autrefois servi a désigner « un bouquet de fleurs blanches, symbole de virginité » (cf Dictionnaire wallon-français, par L. Remacle. Publié à Liège en 1843).

Couronne de fleurs, virginité… C’est reparti, on n’en sort pas !

Les frères Grimm ne se sont pas soucié de ces subtilités en réécrivant le conte sous le nom de « Rotkäppchen » (petite capuche rouge). Le « käppchen » est devenu un « riding hood » en anglais. Et voici notre petite fille habillée très différemment ! Et entre les mains d’un illustrateur comme Ebas, la petite pucelle ressemble maintenant à une… petite garce.

Illustration Eric Basaldua (Ebas) - 2007 - Pour Jay Company Comics

[Vous trouverez cette illustration en HD et bien d’autres, tout aussi belles,  sur la page d’Ebas sur le site Obivalderobi]