Archives de Catégorie: Pierre-Auguste Renoir

Les gros seins datent d’hier

Quand on pense « peinture de gros seins », on pense souvent « Rubens ». C’est un tord : Les femmes de Rubens ont du gras aux fesses, c’est sûr, mais leurs seins ne sont pas très gros. Même chose pour Goltzius. Même chose pour Allori ou Titien. Les seins de ces époques ressemblent à des demi-pamplemousses : bien ronds et fermes, comme des petits seins siliconés.

Si on veut du sein lourd, il faut attendre la fin du XIXème siècle et l’arrivée du réalisme dans la représentation féminine. On a déjà parlé des seins qui tombent du Suisse Félix Vallotton. Pour les seins lourds, trois Français se sont distingués.

D’abord Gustave Courbet, bien sûr, qui, vers la fin de sa vie et à peu près à la même époque que son »Origine du Monde », signe cette « Femme à la vague ».

gustvae,courbet,gros,seins,nue,femme,vague

Gustave Courbet - La Femme à la Vague - 1868 - Metropolitan Museum of Art, New York - Photo Wikimedia Commons

Ensuite Edouard Manet, bien sûr, lui aussi, qui a réalisé plusieurs nus à scandale et aussi cette très démonstrative « Blonde aux seins nus ».

edouard,manet,gros,seins,torse,nu,nue,boobs,indécente,blonde

Edouard Manet - Blonde aux seins nus - vers 1875-80 - Musée d'Orsay - Photo publiée sur Wikimedia Commons

Et Renoir enfin, qui, malgré l’abondance des « demi-pamplemousses » dans sa production pléthorique, a quand même laissé ça :

renoir,gros,seins,boobs,torse,nu,nue

Pierre-Auguste Renoir - Torse, effet de soleil - Vers 1876 - Musée d'Orsay - Photo publiée sur Wikimedia commons

Ainsi, on peut dire sans trop se tromper que les gros seins ont été inventés en France il y a un peu plus d’un siècle. Je parle de l’Occident, bien sûr. On sait que les gros seins d’Orient sont beaucoup plus anciens (cf article « En Orient, la femme a le pubis fendu » et suivants).