Archives de Catégorie: Lady Gaga

Femme libérée, jambes écartées (4. Popstars)

Les jambes écartées, c’est pas un truc de femme. Offrir son entre-jambes à la vue de tous ? Tout le monde vous le dira, c’est indécent et scandaleux. Voilà donc du pain bénit pour celles qui cherchent l’indécence et le scandale.

Quelles sont les stars de la pop qui ont fait leur fonds de commerce de l’indécence et du scandale ? Madonna, bien sûr… et puis son héritière, la miss Gaga. D’accord. Qui d’autre ? On pourrait citer Rihanna, Britney Spears ou les Pussycat Dolls…  OK ? Maintenant, regardez qui écarte les cuisses :

De haut en bas et de gauche à droite : Lady Gaga lors des Brit Awards 2010 (voir le gros plan sur les petites lèvres de son sexe ici), Ashley Roberts des Pussycat Dolls qui exhibe son intimité aux voyeurs du monde entier, Madonna dans une pose assez « soft » (Madonna, reine de l’indécence et du sulfureux, a toujours adoré écarter les jambes, comme ici, iciici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici ou ici. Voir ici une  photo un peu plus crue de la Madonne avec jambes écartées, téton à l’air et doigt dans la bouche) et Rihanna, il y a 4 jours, jambes écartées à Los Angeles devant une caméra de TV.

Mais le sulfureux n’est pas réservé aux Américaines. Nous avons notre propre popstar aux cheveux rouges.

Libertine, Déshabillez-moi, Ainsi soit je…

Jambes écartées.

Sources : wwtdd.com (photos de Lady Gaga par Dave Hogan/Getty Images, The Brit Awards, février 2010), nudestars.biz (photo de Ashley Roberts lors d’un concert des Pussycat Dolls), newsgab.com (photos de Madonna parues dans Vogue Magazine Brésil de décembre 2008), lapatilla.com (photo de Rihanna le 28 juin 2011 lors d’un concert au Staples Center de Los Angeles), fandemylenefarmer.centerblog.net (photo du concert Live à Bercy de 2008).

Pour Madonna, je n’ai donné qu’un aperçu de ses nombreuses photos avec jambes ouvertes. Vous en trouverez d’autres ici. Au fait, avez-vous noté les nombreuses ressemblances entre les photos de la Madonne et celles de la Mylène, comme par exemple la pose à quatre pattes du Dance Remixes de MF en 1992 et celle de « Confessions on a Dancefloor » en 2006 (photos magnifiques, tout en cheveux roux, glitter pink et purple dots) ?

Mannequins vs Stars

Il y a quelques jours, le 13 février, à la 53ème cérémonie des « Grammy Awards » à Los Angeles, la chanteuse Rihanna a décroché la récompense du meilleur album dance pour « Only girl (in the world) ». Moi, les Grammys, ça m’est complétement égal ! C’est la robe de Rihanna qui m’a attiré l’oeil. Si vous vous intéressez un peu à la mode, vous l’avez déjà vue (la robe !).

[Photo sur starcasm.net]

Et oui ! Voici l’originale : la robe de mariée de la collection été 2011 de Jean-Paul Gaultier couture. N’est-elle pas beaucoup plus belle portée par ce mannequin ? Oui, c’est sûr, mais pourquoi ? C’est peut-être le chapeau qui fait la différence. Ou alors les gants. Sinon, c’est peut-être le mannequin. Très belle effectivement, même si elle s’appelle Andrej Pejic et que c’est en fait… un homme.

[voir haute déf sur mode.vogue.fr]

Tout cela m’a rappelé Laetitia Casta à la 35ème cérémonie des Césars, il y a un an, le 27 février 2010 à Paris, lorsqu’elle a remis le prix du meilleur second rôle masculin à Niels Arestrup. Pas parce que Casta est un homme (elle n’en est pas un, bien sûr) mais à cause de sa robe.

[Photo sur volcreole.com. Autres photos de la Casta aux Césars sur evilox et sur grazia.]

Pas de JPG ici mais la très fameuse robe du soir « see-through » présentée par Yves Saint-Laurent dans sa collection Automne-Hiver 1968. 40 ans plus tard, la robe choque toujours mais avez-vous remarqué que la version de 1968 était plus belle ? Regardez ! Comparez ! Vous voyez la différence ?

[Photo Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent © Tous droits réservés – Photo sur volcreole.com]

La différence, c’est que dans sa version de 1968, la robe était vraiment transparente. La robe de 2010 tente de masquer un peu les seins derrière des motifs de mauvais goût. Ah, non ! Ne cachez pas ces seins !

Dans le même registre du mannequin plus beau que la star, je vous rappelle le cas de la robe-bulle de Hussein Chalayan (mal) portée par Lady Gaga.

Nue au défilé. Déjà en 2006

Il y a deux mois, je parlais du « buzz » déclenché par Charlie Le Mindu en faisant défiler à Londres deux mannequins nues lors de la présentation de sa nouvelle collection. C’était oublier qu’Hussein Chalayan avait fait la même chose avec Leah de Wavrin, quatre ans plus tôt à Paris. léah de wavrin, hussein chalayan,mannequin,mode,nu,nude model[Photos sur le site husseinchalayan.com – Cliquer sur la photo pour y aller]

On trouve quelques photos du défilé printemps-été 2007 « one hundred and eleven » sur le site du couturier. On en trouve aussi sur des blogs et des sites de mode mais il y a mieux à faire : Prenez 15 minutes et regardez la vidéo du défilé. Passez en plein écran et régalez-vous de robes courtes et légères, d’une « bubble dress » et de vêtements transformables. Finissez le show avec la robe de Leah de Wavrin qui s’escamote dans son chapeau et la laisse nue, l’air de dire « aucun vêtement n’est plus beau qu’un corps de femme ».

Encore une toute petite chose sur la supériorité de la nudité : Voici la robe-bulle présentée par un mannequin nu (à l’exception d’une culotte que l’on voit à peine).hussein chalayan,bubble dress,robe bulle[Photo sur husseinchalayan.com]

Maintenant, regardez la version portée par Lady Gaga, avec body couleur chair et collant résille ! Tss tss. Rien ne vaut la peau nue, madame Gaga.