Archives de Catégorie: Allan Amato

Les nouvelles couturières : 3. Midred von (Mother of London)

Nous quittons Londres pour Los Angeles où est née « Mother of London » (mm), la petite marque qui monte. Sous ce nom dont j’ignore l’origine, se cache une jeune femme au nom tout aussi énigmatique : Mildred von Hildegard ! Pour nous, elle ne dévoilera que son sein gauche sur cette photo très sexy prise par Nadya Lev (mm,www) qui nous montre la couturière dans une de ses créations .

L’originalité des produits que conçoit Mother of London peut se résumer en 2 mots : cuir et asymétrie. Comme Rachel Freire ou Lady Lucie, elle profite pleinement de la synergie de sa production avec la photo de mode branchée et dénudée. Les vêtements qui ne couvrent que la moitié du corps (car asymétriques) sont particulièrement prisés.

Ainsi, c’est dans des créations de Mother of London (des tops seulement car, comme chacun sait, une femme est toujous plus belle cul-nu : bottomless, j’approuve) que Megan Renee est photographiée par le San Franciscain (ce type plein d’humour insiste lourdement sur ce point) Andy Wanderlust (www, mm, da). Les 2 photos sont visibles avec de nombreuses autres tout aussi superbes sur le site du photographe.

megan renee, andy wanderlust

Et, puisqu’on est en Californie, ce sera difficile d’échapper à Allan Amato. Pour l’occasion, il ne photographie pas Ulorin Vex mais une modèle locale, Scar (mm).

[Source de la photo : page modelmayhem de Mother of London]

Portrait de Zoetica Ebb par Allan Amato

Zoetica Ebb est une hyperactive (comme la plupart des filles des articles récemments publiés). Elle est co-fondatrice du magazine Coilhouse (avec une autre Russe émigrée en Californie, Nadya Lev qu’on retrouvera dans le prochain billet). Elle est aussi illustratice et mannequin (comme Ulorin Vex).

Le très joli portrait de Zoetica Ebb photographiée par Allan Amato (www,mm) et habillée par Mother of London me servira d’introduction au prochain article consacré à cette marque californienne. La photo est visible sur biorequiem, le site web de Z. Ebb.

Cliquer ici pour voir le même boléro photographié par le même Allan Amato mais porté par Ulorin Vex.