Archives de Tag: gros seins

Portrait de Kathy par Lisa Yuskavage

lisa yuskavageAprès l’article sur les trois grâces préhistoriques austro-tchéco-slovaques, quoi de mieux que ce portrait (qui n’en est pas un au sens strict, d’ailleurs) de « Kathy on a pedestal » peint en 2000 par Lisa Yuskavage ? Franchement, rien. Kathy a le modelé d’une figurine de plasticine, lisse et ronde, qu’on aurait photographiée et photoshoppée. Le résultat est incroyablement proche de la petite Vénus de terre cuite de Dolni Vestonice.

Le succès mondial de l’Américaine Lisa Yuskavage (1962-) et de certains de ses compatriotes, tel John Currin, dont le style est vraiment très proche, tend à prouver, s’il en était besoin, que la peinture figurative et le nu féminin restent des valeurs sûres dans le monde de l’art.

[Retrouvez ses oeuvres sur le site de la galerie David Zwirner]

Big boobs lovers

Les Vénus du Gravettien de l’article précédent ont en commun d’avoir de gros seins qui tombent sur leur ventre, des plis de cellulite dans le dos ou sur les côtés, des fesses larges et rondes.

On a vu que les gros culs sont encore populaires à Miami.

On peut maintenant ajouter que les gros seins sont, eux, populaires au Japon. En tous cas, Ken Matsuyama (1968-) aime ça, comme en témoignent ses peintures de la série des « I love boobs » en 1998.

ken matsuyama,I love boobs

ken matsuyama,I love boobs [Images de la galerie Sho, visbles sur artnet]

Les Vénus grasses d’Autriche, de Tchéquie et de Slovaquie… et celle de Miami

Trois des plus anciennes Vénus préhistoriques d’Europe proviennent d’une zone assez étroite, à la limite de l’Autriche, de la République tchèque et de la Slovaquie. Toutes trois sont datées de la période dite « de la culture du Gravettien ». Toutes trois sont de bien grasses nanas (Je boycotte volontairement la maigrichonne Vénus de Petrkovice, trouvée à côté d’Ostrava, sur la colline de Landek, et datée également du Gravettien).carte,map, venus,willendorf,moravany,dolni vestonice[carte femelletemple]

Voici les trois fat girls :

La Vénus de Dolni Vestonice (Vestonicka Venuse), trouvée en 1925, datée entre 29 et 25.000 ans avant JC, a été réalisée en terre cuite. C’est la plus ancienne céramique connue. Elle mesure 111 mm. Elle est conservée au musée morave (Moravske Zemske Museum) de Brno.venus,dolni vestonice,vestonicka venuse[Photos placées par « che » sur Wikimedia commons. Pour en savoir un peu plus et voir des photos en haute déf, aller sur Don’s maps]

La Vénus de Moravany, trouvée en 1938 à Moravany nad Vahom en Slovaquie. Elle est datée de 22800 avant JC, mesure 76 mm et a été gravée dans de l’ivoire de mammouth. Elle est conservée à l’Académie des Sciences de Nitra.venus, moravany,slovaquie[Photo © Don Hitchcock 2008 – Pour en savoir plus et voir les photos en meilleure définition, aller sur Don’s maps]

Et, pour terminer, voici la plus connue : la Vénus trouvée en 1908 près du village autrichien de Willendorf (maintenant Aggsbach). Elle mesure 110 mm et a été sculptée dans la pierre calcaire. Elle est datée de 23000 ans avant JC. Elle est conservée au musée d’histoire naturelle de Vienne.venus willendorf[Photos placées par MatthiasKabel sur Wikimedia commons. Pour voir l’article et les photos sur Wikipedia]

On a l’habitude de se moquer un peu de ces « Vénus » préhistoriques, trop grasses à nos yeux pour être maintenant des déesses de beauté. Et pourtant… Qui a dit que les gros culs ne sont pas populaires ? Voici quelques photos prises le mois dernier à Miami. Voici la Vénus…venus, callipyge, miami

… et voici un admirateur…venus,callipyge,miami

… et tous ses potes qui matent, car il n’était pas tout seul !venus,callipyge,miami

[Pour en voir -faute de savoir- un peu plus sur ce micro-événement, allez donc sur ce drôle de blog].

Les gros seins datent d’hier

Quand on pense « peinture de gros seins », on pense souvent « Rubens ». C’est un tord : Les femmes de Rubens ont du gras aux fesses, c’est sûr, mais leurs seins ne sont pas très gros. Même chose pour Goltzius. Même chose pour Allori ou Titien. Les seins de ces époques ressemblent à des demi-pamplemousses : bien ronds et fermes, comme des petits seins siliconés.

Si on veut du sein lourd, il faut attendre la fin du XIXème siècle et l’arrivée du réalisme dans la représentation féminine. On a déjà parlé des seins qui tombent du Suisse Félix Vallotton. Pour les seins lourds, trois Français se sont distingués.

D’abord Gustave Courbet, bien sûr, qui, vers la fin de sa vie et à peu près à la même époque que son »Origine du Monde », signe cette « Femme à la vague ».

gustvae,courbet,gros,seins,nue,femme,vague

Gustave Courbet - La Femme à la Vague - 1868 - Metropolitan Museum of Art, New York - Photo Wikimedia Commons

Ensuite Edouard Manet, bien sûr, lui aussi, qui a réalisé plusieurs nus à scandale et aussi cette très démonstrative « Blonde aux seins nus ».

edouard,manet,gros,seins,torse,nu,nue,boobs,indécente,blonde

Edouard Manet - Blonde aux seins nus - vers 1875-80 - Musée d'Orsay - Photo publiée sur Wikimedia Commons

Et Renoir enfin, qui, malgré l’abondance des « demi-pamplemousses » dans sa production pléthorique, a quand même laissé ça :

renoir,gros,seins,boobs,torse,nu,nue

Pierre-Auguste Renoir - Torse, effet de soleil - Vers 1876 - Musée d'Orsay - Photo publiée sur Wikimedia commons

Ainsi, on peut dire sans trop se tromper que les gros seins ont été inventés en France il y a un peu plus d’un siècle. Je parle de l’Occident, bien sûr. On sait que les gros seins d’Orient sont beaucoup plus anciens (cf article « En Orient, la femme a le pubis fendu » et suivants).

Code mâle et gros seins

Voici ce que dit Lucy Vincent sur l’attirance entre homme et femme : « Le choix de l’amoureux se fait selon des critères qui révèlent crûment des objectifs matériels : la femme est jugée selon sa fécondité et l’homme d’après sa force physique et son niveau hiérarchique dans le groupe. La beauté, objet de tant d’éloges chez les poètes, n’est, en fait, qu’un étalage de marchandises (…). » (in « Petits Arrangements avec l’amour », Ed. Odile Jacob, 2005).

Sur cette base, on comprend tout de suite l’attirance de l’homme pour une femme en forme, aux hanches larges de future génitrice et à la poitrine bien ronde de future allaiteuse.

Le photographe américain Dan West raffole de ce genre de fille et les photos de son site (www.danwestphotos.com) sont vraiment toutes superbes. Voici, par exemple, la poitrine de Tracy que vous retrouverez en haute définition sur le site de Dan West en cliquant sur la photo. dan,west,tracy,gros,seins,nus,boobs,tose,nu,nueA l’étalage de marchandises annoncé par Lucy Vincent, Tracy est forcément un premier choix. Pour les seins, rien à dire. Quant à la forme… Oui ! Cette fille est en pleine forme ! tracy,dan,west,gros,seins,nus,boobs,nue,torse,nu