Archives de Tag: fleurs

The great nude, the orange and the cigarette

Puisqu’on a montré pas mal de seins dans les derniers articles, parlons donc de Tom Wesselmann.

Tom Wesselmann (1931-2004) est un des grands artistes du mouvement Pop-Art. Il a définitivement sa place dans ce blog en tant que chercheur-explorateur-décrypteur-représentateur de la forme féminine.

Regardez-le en plein travail !  Il cherche la courbe parfaite, lui aussi (cf l’article sur Aristide Maillol et la Vénus de Perpignan). La courbe du sein, du ventre ou du dos… Du sein, je parierai !

Tom Wesselmann, Self-portrait while drawing, 1983, source : http://www.all-art.org

Grand fan du Sein et du Téton. Tom l’est.

Il a réalisé (à la peinture acrylique, en sérigraphie, en lithographie, etc.) une grande quantité de nues, à savoir :
– des seins
– des seins + une bouche
– des seins + une bouche + un pubis.
Toujours des cheveux (plutôt longs et blonds).
Rarement des yeux.
Jamais (?) de nez.

Les lèvres sont toujours brillantes de rouge à lèvres. Les seins sont souvent blancs de la marque du soutien-gorge. Les tétons sont toujours ronds et bombés. Les pubis sont toujours poilus (ça se passe dans les sixties !).

On peut se poser la question : « Pourquoi pas d’yeux ? ».
J’ai envie de me poser la question : « Pourquoi les oranges et la cigarette ? »

[De gauche à droite et de haut en bas : Bedroom Painting N°13 – Great American Nude N°8, 1969, Collection Ludwig, Cologne –  Great American Nude N° 99, 1968, Collection MG Neumann, Chicago –  Great American Nude N°92, 1967, Collection privée, New York]

Vous avez vu les oranges ? Ca me fait penser aux peintures du Moyen-Age et de la Renaissance, toujours pleines de symbolique (le lys blanc pour ceci, la rose rouge pour cela…). Parlant de fleurs, il y en a aussi souvent (roses, jonquilles) dans les oeuvres de Wesselmann. On sait que les fleurs représente généralement le sexe féminin mais que dire des oranges ? Les oranges, rondes et fermes. Je dirai, sans prendre trop de risques, que les oranges, c’est une histoire de seins. Encore !

Les seins, toujours les seins ! Tom ne pensait-il pas au sexe de la femme ? Je dirais  que si. Beaucoup même. Car les bouches des femmes de Tom ressemblent à des vulves. Ce n’est pas pour rien que Tom aimait peindre des bouches avec une cigarette entre les lèvres. Un fin pénis fumant sur lequel tire la femme…

Tom Wesselmann – Smoker, 1 (Mouth, 12) – 1967 – Source : thescienceofdesign.blogspot.fr 

[Voir ici la version de Smoker#1 détenue par le Musée des Beaux-Arts de Montréal]

Le voile de la mariée

Après une série d’articles sur le voile porté par les Européennes des siècles passés, pourquoi ne pas essayer d’écrire quelques articles sur le voile porté par les Européennes d’aujourd’hui ? Et puisque c’est samedi, jour de mariage, parlons donc du voile de la mariée.

Kate Moss, "Bride" par Inez van Lamsweerde, 2003

Qu’est-ce qu’une mariée ? C’est une femme sous un voile blanc.

Pour celles et ceux qui auraient des doutes, voici 3 photos où des mannequins se sont contentées de revêtir un voile blanc. Aucun doute possible : A la vue de ces photos, on se dit immédiatement : mariée.

Ci-dessous, Julia Alexandratou dans la même pose que Kate Moss, 5 ans plus tard, pour l’édition grecque du magazine Nitro d’octobre 2008 (source : c2sexy.com).

Il y a aussi la couronne dans les cheveux et le bouquet de fleurs, bien sûr, mais regardez la photo suivante (S’agit-il d’Eva Herzigova ?).

Même sans couronne, même sans fleur, la femme voilée de blanc (et à genoux !) affiche clairement son statut : mariée .

Pour ce qui est du symbolisme de tout cela, je rappelle des choses déjà évoquées dans le passé mais dont on reparlera encore :

* Le voile de la soumission à son mari (cf versets 11-3 et 11-10 de l’épître aux Corinthiens dans « Pourquoi le voile ? Parce que Paul l’a voulu » mais il y a aussi des traditions plus anciennes dont on n’a pas encore parlé).

* La blancheur de la virginité (Ah ! La virginité de la jeune mariée ! Voilà un thème excitant qui n’a pas encore été correctement traité dans ce blog… un thème vierge à dépuceler d’urgence).

Fleurs, cyclisme, nudisme et solstice d’été

S’il fallait trouver un équivalent moderne des Floralies romaines (voir article), une fête populaire où se combinent retour des beaux jours et nudité (notamment féminine), alors je propose d’aller faire un tour dans l’état de Washington.

Depuis 1989, le Conseil des Arts de Fremont (Fremont Arts Council ou FAC) s’efforce de développer l’activité artistique pour renforcer  le lien social dans ce quartier de Seattle. Le FAC s’occupe notamment de la parade du solstice d’été qui défile dans les rues de Fremont le samedi précédant le solstice (soit, en général, le 3ème samedi de juin). Depuis plusieurs années, un groupe de cyclistes nus marque l’ouverture des festivités, dans une ambiance très bon enfant.

A la différence des Floralies, pas de fornication dans les allées, mais plutôt des ateliers de peinture corporelle. Quant aux couronnes de fleurs, elles sont bien là : Parfois dans les cheveux, parfois sur les casques. On trouve même des fleurs peintes sur les corps de certains participants. Voici une petite sélection de photos à thème floral prises pendant la fête du solstice d’été de Fremont et publiées sur photos-naturistes.fr.

2007

fremont solstice nudisme vélofremont,solstice,nudisme,vélo

2008

fremont,solstice,nudisme,vélo,paradefremont,solstice,parade,nudisme,vélo

2009

2010