Interros écrites sur la nudité

Femelletemple a déjà posé quelques questions sur la nudité, l’influence de la morale et de la Bible : Voir les articles « La faute à Eve« , « Quelques secondes avant l’invention de la pudeur : Profitons du spectacle !« , « Eve, évidemment – Episode 2 – De quel péché parle-t-on ?« .

Dans la série « The written Word »,  R.A. « Tony » Evans, Jr (Harlemphoto) propose quelques interrogations d’ordre moral (Vous savez, la Morale, quand il est question du Bien et du Mal et de comment faire le Bien).

« The man is responsible to guard is mind from impurity » n’est pas une injonction morale qu’on trouve telle quelle dans la Bible. Cette phrase a en fait été copiée-collée sur plusieurs sites américains de morale chrétienne et renvoie généralement au verset 8 du chapitre 4 de l’Epitre de Paul aux Philippiens : « Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l’objet de vos pensées. » Ce n’est pas tout à fait pareil mais, dans tous les cas, pourquoi faudrait-il penser le corps de la femme comme impur ?

Les versets 27 et 28 du Sermon sur la montagne (Evangile selon Mathieu, chapitre 5) sont peut-être plus intéressants. Ils disent ceci : « Vous avez appris qu’il a été dit : Tu ne commettras point d’adultère. Mais moi, je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur. » En bref, JC dit que ce n’est pas bien de regarder une femme pour la convoiter. Ceux qui ont écrit le Lévitique et le Deutéronome recommandaient même la mort comme sanction à l’adultère. Est-ce qu’un homme qui regarde une femme nue la convoite ? Si oui (et le « oui » reste à démontrer), est-ce qu’il mérite la mort (remarquez que la peine de mort ne s’appliquerait qu’à un homme marié, puisqu’il s’agit d’adultère et que seule la perspective masculine est considérée dans la Bible) ? Est-ce que vous pensez que parce que vous venez de regarder la photo ci-dessus, vous méritez la mort (si vous êtes un homme marié, bien sûr) ?

J’en remets une couche avec cette deuxième photo et l’inscription sur le bas-ventre :

« Est-ce que le problème, c’est mon corps ou est-ce que c’est toi ? » J’aime cette question qui me rappelle la phrase de Jean-Claude Bologne citée en marge de ce blog : « La pudeur réside moins dans la dissimulation du corps que dans la qualité du regard qui se pose sur lui » (Pudeurs féminines. Voilées, dévoilées, révélées – Editions du Seuil – 2010).

Je m’aperçois, une fois de plus, que la nudité en soi n’est pas un problème, pas même pour la Bible, comme déjà discuté dans « L’homme et sa femme étaient tous deux nus et n’avaient pas honte (Genèse 2 25)« … et ce n’est pas l’histoire incompréhensible des vêtements de peau (« Il les revêtit d’habits de peau« ) qui me fera penser le contraire.

La vraie question morale (si on adhère à la Bible comme source de moralité, bien sûr !), c’est celle de l’adultère. La nudité n’est alors un problème que si elle incite à l’adultère que la Bible condamne sévèrement (Detéronome 22 22 : « Si l’on trouve un homme couché avec une femme mariée, ils mourront tous deux »). Pour éviter tout ça et vivre en paix, un conseil simple : Femme, ne te marie JAMAIS ! (et vis nue par la même occasion).

5 réponses à “Interros écrites sur la nudité

  1. I appreciate your thoughtful reflection on this series. It is exactly as I had hoped. These issues of morality and nakedness are the key issues I focus on in this serires.

  2. Tout ça ressemble à l’affirmation de ceux qui voilent les femmes au prétexte de les protéger du désir des hommes.
    Pourquoi donc celles-ci cherchent elles à se dé-voiler?
    Et c’est désespérer du mâle de le limiter à une pure animalité incontrôlée.

  3. C’est la première fois de ma vie que je vois une femme à barbe c’est très impressionnant Mais cela tue le désir de l’homme et empêche les rapports bucco-génitales moi j’ai 43ans et cela me rappel les années 70-80 où aucunes femmes ne s’épilaient et où les poils était à la mode mais heureusement cette époque triste et déprimante est terminée et si ta femme tiens plus à ses poils que à ton désir d’amour alors change vite de femme car une vulve sans poils est milles fois plus jolie et éxitente que perdue dessous une choses qui est identique à la barbe d’un homme et pour un pur hétérosexuel c’est un vrai crève-cœur et un tue l’amour et c’est un manque de respect pour l’homme car si moi je respecte une femme et je prend soin de mon sexe pour elle et en plus cela prive l’homme de voir ce qu’il y a de plus beau en elle alors pourquoi le cacher il n’y a vraiment pas à avoir honte aux contraire elle peut vraiment être fière de montrer à l’homme qui l’aime ce qu’il adore le plus.💋

  4. « La pudeur réside moins dans la dissimulation du corps que dans la qualité du regard qui se pose sur lui » Sans doute vrai, mais est-ce suffisant? Il me semble que la pudeur réside également dans le corps qui se montre. Il y a une nudité innocente, sans intention, et la nudité provocante de celui ou celle qui l’expose en escomptant la réaction de l’autre, du spectateur dont il, ou elle, espère, attend obscurément, qu’il devienne acteur. J’en conclus que la pudeur n’est que la manifestation d’une incompréhension du message de l’autre dans ce dialogue muet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s