Portrait de Priscilla Wright par Mario Casilli

Il y a tellement de photos possibles ! Celle-ci est un coup de coeur vintage et ensoleillé, au coeur de l’hiver gris.

Priscilla Wright, Playmate du mois de mars 1966, avec ses cheveux platine et les traces blanches du soutien-gorge et du slip, photographiée par Mario Casilli (1931-2002).

Source : thethoughtexperiment.wordpress.com

Une réponse à “Portrait de Priscilla Wright par Mario Casilli

  1. Les traces blanches! C’est ça qui déshabille, qui attire l’attention sur l’essentiel. La lingerie sans la lingerie, comme l’ombre d’un pudeur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s