Shokushu goukan ou le fantasme du viol

Quand on surfe sur les sites de hentai, le « shokushu » spécialisé dans les tentacules se confond avec le sous-genre du « shokushu  goukan » axé sur le viol par des tentacules, tant il est vrai que lorsqu’on parle de tentacules, on parle surtout de viol.

Certain(e)s trouvent le shokushu bizarre ou tordu. Moi non : N’est-ce pas le fantasme masculin de base ? Pénétration multiple, domination, viol… Un truc de mec. Quand ils se laissent aller, ils foncent dans ce trip. Pour illustrer, je vous propose une planche d’un des maîtres du genre, Toshio Maeda (illustration extraite de la galerie publique du site officiel).

Les organes génitaux ont été effacés mais on comprend bien ce qui se passe : des petits tentacules qui convergent vers l’anus, un gros pour le sexe, un autre petit qui s’acharne sur le bouton du clitoris (gros-plan en bas à droite) et encore un autre qui encercle un sein et l’écrase pour le traire.

Les tentacules étaient autrefois un artifice pour contourner les lois qui ne permettaient pas de montrer le pénis. Les tentacules sont bien des bites. Les pieuvres et les monstres, ce sont des mecs. Un octopus, c’est un gangbang de 8.

Voici deux illustrations issues du site konachan.com dans lesquelles les tentacules ne cachent pas leur statut de bite.

Cliquez  pour voir le gros-plan : bites qui se frottent contre les seins (paizuri), contre le pubis, contre les fesses. On se croirait dans le métro en heure de pointe ! Pour passer aux choses sérieuses, la fille se retourne. Levrette, bien sûr ! Pénétration multiple et giclures de sperme tous azimuts.

Jusque là, le shokushu est plutôt tranquille : Mis à part le principe du viol fantasmé par de tranquilles illustrateurs vissés derrière leur planche à dessin, c’est juste une histoire de domination, de gangbang, de liquides qui giclent. Du cul, quoi ! Il vire parfois bizarre certes, avec hermaphrodites et seins énormes (bakunyuu). On passera carrément sur le malsain des looks enfantins, des femmes enceintes, du sanglant… Le côté obscur des désirs masculins.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s