Pour celles qui vivent en culotte…

C’est trop dur de quitter un intermède lingerie…

Quand Lisa Z Morgan et Melanie Probert, artiste étudiante et poète, se sont rencontrées dans le tube de Londres, elles ont parlé culotte et découvert qu’elles partageaient une aversion commune pour la lingerie assortie (Comment deux inconnues en viennent-elles à parler culotte dans le métro ?). « Too predictable ! », s’esclaffèrent-elles en coeur et bientôt (2002) elles créaient la société Strumpet & Pink.

Voilà ce que dit la légende. Pourquoi pas ? C’est rigolo. Une chose est sûre : Ces deux-là aiment les fesses dans une jolie culotte. De jolies culottes inmettables sous un jean’s et abominablement chères. Strictement réservé aux filles riches qui traînent dans leur loft, les seins à l’air. J’en rêve.





Si vous avez 205 livres sterling à dépenser (ou plus), vous trouverez ces jolies culottes Strumpet&Pink qui s’ouvrent à l’arrière par des petits noeuds ou des boutons, qui sont crochetées (des culottes crochetées !) à la main ou pleines de noeuds et de froufrous, toutes à un prix complétement prohibitif chez glamorousamorous.com.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s