Pour une nouvelle cartographie de l’amande

1. LA VESICA PISCIS

La vesica piscis (nom latin de la « vessie de poisson ») désigne une forme obtenue par l’intersection de 2 cercles identiques qui passent chacun par le centre de l’autre. Cette forme en amande qu’on appelle aussi « mandorle » (de l’italien mandorla, amande) a été très souvent utilisée dans l’iconographie chrétienne. On trouve notamment la mandorle sur les tympans, au-dessus du portail des églises. La mandorle contient habituellement une représentation du Christ « en majesté » (assis sur un trône, la main droite levée dans un geste de bénédiction).

Ci-dessus : Christ en majesté dans une mandorle entouré du Tétramorphe (les « quatre vivants » ailés : l’homme, le lion, l’aigle et le boeuf, devenus les symboles des 4 Evangélistes) sur le tympan de la porte royale du portail occidental de la cathédrale de Chartres (date de construction du tympan : milieu du 12ème siècle). Sous Jésus : les douze Apôtres.

2. LA VULVE

Comme toujours avec la symbolique, l’utilisation de cette forme en amande a donné lieu à diverses interprétations. On ne peut échapper (et surtout dans ce blog !) à la version préférée par les adeptes des théories de la grande femelle et de la pré-éminence de la déesse-mère, à savoir que la mandorle représente une vulve et que la présence du Christ à l’intérieur d’une vulve n’est pas neutre.

Il convient d’abord de valider un point : Est-ce que l’amande formée par une vesica piscis correspond réellement à la forme d’une vulve ?

Sur la photo ci-dessus, le sexe ne forme pas une vesica piscis puisque les cercles ne passent pas par le centre du cercle voisin. L’intersection a une forme d’amande mais ce n’est pas la forme « officielle » de la mandorle d’une vesica piscis. Elle est trop étroite.

Pour obtenir la forme de la mandorle, il est indispensable d’ouvrir la vulve en tirant sur les côtés avec les doigts. Après expérimentation, le mieux, c’est de faire la photo quand on est couchée sur le dos pour que le clitoris soit en haut. Ensuite, on place le schéma sur la photo de sorte que les cercles se croisent à l’emplacement du gland du clitoris et suivent la ligne des petites lèvres. Voici le résultat :

La vulve peut donc bien avoir la forme d’une mandorle mais uniquement quand elle est OUVERTE.

3. L’OUVERTURE DU VAGIN

Quand on tire sur les lèvres pour ouvrir le sexe, l’orifice du vagin apparaît. Le rond de cette ouverture ne figure pas sur les mandorles chrétiennes… en général. Cependant, on se pose forcément des questions à la vue  de certaines mandorles. Ainsi pour celle du tympan de la fin du 12ème siècle de l’ancienne cathédrale (maintenant simple église) Saint-Trophime à Arles.

J’ai choisi ce tympan parce qu’il ressemble beaucoup à celui de la porte royale de la cathédrale de Chartres : Même Christ en majesté dans une mandorle au milieu du Tétramorphe et au-dessus des douze Apôtres. Même époque aussi. Seule différence notable : Le cercle sur lequel Jésus est assis. Certes le Christ en majesté est, par définition, assis sur un trône et on en voit parfois les bords. Mais pourquoi ce cercle ? Que représente-t-il ?

Je ne vois qu’une seule explication vraiment convaincante, c’est la stylisation de l’orifice du vagin ou, en tous cas, l’introduction d’un cercle supplémentaire au sein de la vesica piscis qui complexifie le schéma traditionnel et le rend au passage beaucoup plus proche d’un schéma de vulve.

Je me suis demandé si on ne pouvait pas aller encore un peu plus loin…

4. UNE NOUVELLE CARTOGRAPHIE DE LA ZONE VULVAIRE

D’abord, pourquoi ne pas incorporer l’anus ? S’il a été exclus de nombreuses représentations par son côté « impur » , il est pourtant plus important que le vagin (on peut vivre sans son vagin mais pas sans son trou du cul) et il apporte tout autant, sinon plus, de satisfactions au niveau du plaisir sexuel. Redonnons à notre trou du cul, à la défécation et à la sodomie la place qu’ils méritent en plaçant l’anus dans notre nouveau projet cartographique !

J’ai donc ajouté un troisième cercle de diamètre identique au deux premiers que j’ai placé de façon à inclure l’orifice du vagin en haut et l’anus en bas. Le centre du cercle est au milieu du périnée. Notez une limite de cette cartographie : la vulve et l’anus ne sont pas sur le même plan car le périnée est bombé. Le schéma est donc une projection 2D d’une réalité 3D. Comme toutes les cartes ! N’est-ce pas, M. Mercator ?

Dans un deuxième temps, j’ai indiqué sur ma carte les lieux les plus intéressants, les zones à visiter. Je considère qu’il s’agit là d’une carte touristique pour les visiteurs qui veulent s’arrêter et prendre un peu de temps pour des excursions. Alors, quels sont les endroits les plus dignes d’intérêt dans cet espace situé entre le Mont de Vénus et les montagnes des Fesses ?

En plus de Vagin et d’Anus, il est impensable de passer sans visiter Clitoris. Et quand on a passé du temps en V, en A et sur C, c’est toujours un bon signe de voir couler la source en M.

Tout cela est théorique mais j’étais bien surprise de constater que, une fois ramenée sur une photo satellite de la zone, la carte correspond. C’est Google Maps !

Il conviendrait maintenant de tester cela sur d’autres.

7 réponses à “Pour une nouvelle cartographie de l’amande

  1. une mandorle encore plus riche ici :

  2. je reconnais avec bonheur ce qui m’a toujours semblé évident dans la lecture des mandorles. j’y vois une vulve, un passage et peut-être une naissance. Pensez aussi à l’arcane XXI « le monde » du tarot de Marseille qui ressemble étrangement au portail d’Angoulème (cf commentaire Meneau) et à ses multiples interprétations numérologiques et symboliques. je découvre ce blog : merci!

  3. Démonstration éblouissante! D’autant que dans la symbolique du temps le cercle représente Dieu. Voici donc l’axe de nos compagnes à la section de 2 dieux! Je vais reprendre un compas, relire Matila Ghyka (Esthétique des proportions, NRF Gallimard 1927, vous connaissez sûrement) et je reviendrais, peut-être. En tous cas je ne regarderais plus une « amande » comme avant. Mais je promets de ne pas saisir le compas pour vérifier si elle est conforme à vos schémas!
    Je découvre votre blog, et je « picore » avec plaisir.

    Bien cordialement.

  4. Je reviens donc pour vous signaler 2 documents plutôt riches sur la géométrie des maîtres d’œuvre romans:
    1) Les cahiers de Boscodon n°4 – Association des amis de Boscodon, Abbaye de Boscodon – Crots 05200 Embrun
    2) http://artdulieu.free.fr/amande.htm

    Cordialement.

  5. Je connais une mandorle à la vierge dans l’église de Rieux minervois faisan référence à la déesse primitive. http://lieuxsacres.canalblog.com/archives/2009/09/16/15094650.html

  6. Un artiste ariégeois parsème les villages et les sentiers de mandorles. Ce qui lui vaut quelques problèmes avec les mairies et les offices de tourisme:
    * son site: http://www.affabuloscope.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=91&Itemid=37
    * quelques unes de ses œuvres: http://fcorpet.free.fr/Raids/B/Vulvold/Ariege-Vulves-Gravures.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s