De l’Acus aux femmes-phallus

Vous avez sans doute déjà croisé cette toile du Maubeugeois Jan Gossaert/Jean Mabuse (1478-1532) dans laquelle on voit Neptune, le dieu des océans, et sa femme Amphitrite.

jan gossaert, neptune et amphitrite

Neptune et Amphitrite, 1516, Jan Gossaert, Gemäldegalerie Berlin

Devant ce tableau, on s’intéresse forcément immédiatement à la bite de Neptune et on veut en savoir plus sur ce coquillage. En gros plan (cliquer pour voir la HD), ça donne ceci et c’est effectivement intéressant :

Remarquez que si la bite divine est bien dans le coquillage, ses testicules en sont exclues, ce qui donne un sex-appeal particulier aux couilles asymétriques du dieu.

Tout cela m’amène au sujet de l’article : la coquille qui abrite le pénis neptunien n’est pas un bigorneau (difficile d’y loger une bite digne de ce nom) mais un « acus ». Et, contrairement à ce que la toile de Gossaert pourrait laisser croire, l’acus n’est pas réservé aux hommes !

(Cet article n’est pas pornographique mais je me méfie des réactions devant une bite un peu raide. Si vous n’avez pas plus de 18 ans, ne venez pas voir la photo d’un Acus.)

Sinon, il y a plein d’autres articles à lire…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s