Les 7 Vertueuses à large croupe de Goltzius

Dans l’article où les 4 couples d’allégories de la vertu s’embrassaient à pleine bouche (cf « vertueuses et lesbiennes« ), j’ai rappelé ce qu’étaient les 4 vertus cardinales et les 3 vertus théologales… sauf que Goltzius avait sacrifié une des vertus théologales et en avait ajouté deux. Cette fois-ci, pas d’embrouille ! Voici les 7 vertus en question, gravées en 1578 par le maître (pour ce qui est de savoir pourquoi on représente les vertus par des femmes, je doute que ce soit parce que celles-ci sont plus « vertueuses » mais vraisemblablement parce qu’elles sont plus sexy nues… non ?).

Voici déjà les 3 vertus inventées par les Chrétiens (les vertus théologales). A gauche : « Geloof« /Fides, la foi, avec la bible dans une main et le crucifix dans l’autre. Au centre, « Hoop« /Spes, l’espoir, qui regarde l’avenir avec les chaînes arrachées (mais pourquoi l’ancre ?). A droite, « Liefde« /Charitas, l’amour, avec ses mômes.

Et voici les quatre vertus cardinales héritées des Grecs. De gauche à droite : « Rechtvaardigheid« /Iustitia, la justice, avec la balance d’un côté et le bâton (l’épée en fait) de l’autres ; « Voorzichtigheid« /Prudentia, la prudence, qui se balade avec ses deux serpents (pas très prudent !) ; « Kracht« /Fortitudo, le courage ou la force qui soulève des montagnes (et à tout le moins une colonne) ; Et, pour finir, « Matigheid« /Temperentia, la tempérance, vertu aux fesses charnues qui met de l’eau dans son vin.

[Toutes images visibles sur le site du Rijksmuseum]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s