Giulia Gonzaga, femme fatale, beaucoup de morts

Giulia Gonzaga (1513-1566) épouse à l’âge de 13 ans Vespasiano Colonna, comte de Fondi. Veuve à 16 ans, elle hérite de son mari à la condition de ne pas se remarier. Sa réputation de plus belle femme d’Italie passe les frontières. Pour ses 21 ans, le grand vizir ottoman lui envoie son amiral Kheyr ad-Din, dit « Barberousse », et quelques milliers de soldats pour l’attraper et l’offrir au sultan Soliman. Elle s’échappe. Barberousse rase Fondi, massacre la plupart de ses habitants et emporte les autres comme esclaves. Après la destruction de Fondi, Giulia entre au couvent et entretient des liens épistolaires avec ses anciens amis Juan de Valdés et Pietro Carnesecchi. Il semble que cette correspondance sera retenue à charge contre Carnesecchi dans le procès en hérésie qu’il perdra, ce qui entraînera son exécution sur le bûcher.

giulia gonzaga,titien,tiziano,titian,femme fatale

Portrait de Giulia Gonzaga par le Titien - Collection privée - Image Wikimedia Commons

Au final, Giulia Gonzaga a été fatale à beaucoup de monde. Si tout cela était à refaire, la population de Fondi ne devrait-elle pas se contenter de livrer tranquillement Miss Italia à Barberousse ? Le harem plutôt que le couvent ? Pourquoi pas ! Et une ville sauvée du massacre, par-dessus le marché ? C’est un deal. Quant à Carnesecchi, il aurait peut-être ainsi évité l’incinération.

harem,soliman,suleiman,istanbul,topkapi,melling,duplessi

Vue d'une partie du harem. Gravure de Duplessi-Berteaux d'après un dessin de Antoine Ignace Melling -1811 - Staatliche Museen zu Berlin - Preußischer Kulturbesitz, Kunstbibliothek (Inv. Lipp LB 41). Bildarchiv Preußischer Kulturbesitz, Berlin - Image visible sur Wikimedia Commons

Ci-dessus, une rare représentation du harem du sultan par le peintre et architecte allemand Antoine Ignace Melling. Celui-ci fut employé pendant 18 ans par le sultan ottoman comme architecte impérial. Les lieux représentés sur la gravure de 1811 n’existent plus dans le palais Topkapi actuel. Il s’agissait peut-être d’un palais d’été maintenant disparu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s