Une revanche (modeste) des femmes : « La mère, la fille et le petit-fils » ou « le père, le fils et le saint-esprit » ?

La Sainte Trinité est un dogme assez surprenant du christianisme qui dit que Dieu est en fait trois entités (le Père, le Fils et le Saint-Esprit) qui n’en forment qu’une. Ce dogme a fait l’objet de nombreux débats et conflits ouverts… mais ce n’est pas l’objet de l’article. Voici une illustration typique de la Sainte Trinité :

robert,campin,trinité,ermitage,père,fils,saint esprit,mort

Robert Campin - Sainte Trinité - vers 1430 - Musée de l'Ermitage, Saint-Petersbourg - Cliquer sur l'image pour voir l'original sur le site du musée

Le fils est représenté mort dans les bras de son père avec le Saint-Esprit sous la forme d’une colombe.

Pendant une longue période, cette trinité masculine a subi la concurrence d’une autre trinité, aujourd’hui quasiment oubliée, la « Sainte Anne trinitaire ». Celle-ci se compose de Sainte-Anne, de Sainte-Marie et de Jésus; La mère, la fille et le petit-fils.

anne,marie,jésus,trinité,féminine,strzegom,wroclaw

Sainte Anne de Strzegom - Auteur inconnu - vers 1400 - Muzeum Narodowe we Wrocławiu (Pologne) - Image publiée sur Wikimedia Commons

La différence n’est-elle pas édifiante ? Quand la trinité traditionnelle tourne autour du thème de la mort (et donc de la résurrection ultérieure, il est vrai), la trinité féminine est, elle, une ode joyeuse à la vie et à la procréation.

Il existe de nombreuses représentations de Sainte-Anne trinitaire. En voici une deuxième (pour le plaisir) pour finir l’article : une fresque de la deuxième moitié du XIVème siècle qui se trouve dans la petite église Sainte-Marie du tilleul, à Gravedona près de Côme (image Wikimedia Commons).

anne,marie,jésus,trinité,féminine,trinity,côme,gravedona

2 réponses à “Une revanche (modeste) des femmes : « La mère, la fille et le petit-fils » ou « le père, le fils et le saint-esprit » ?

  1. Je découvre juste cet article (vieux motard que jamais -je connais ce blog depuis peu de temps): savais-tu qu’il existe aussi une autre forme de « trinité » de sainte Anne, cachée dans la culture catholique? Anne à trois filles: Marie (mère de Jésus), Marie Salomé et Marie Jacobé, toutes de pères différents!
    (Marie, mère de Jésus sera juste remplacée par Marie-Madeleine lors du débarquement en Gaule des « trois maries »…)

    Ça fait écho aux déesses-mères tripartites d’autres cultures matriarcales: la celte Dana et ses trois visages (Vierge, mère et sage-femme), la pré-islamique Al-Lât -à partir de laquelle le patriarcat invente Allah- et ses trois visages aussi dont le premier porte le même nom: Al-Lât la vierge, Mannât la mère et Al-Uzza la sage-femme aussi)…

    … ce qui me fait dire que non-seulement Jésus était de culture gaélique (Galilée, Galle, Gaule etc.), mais qu’en plus il était de culture matriarcale et tenta de convertir les juifs à la religion de la déesse-mère, mais de manière camouflée (son « père » n’est pas celui des juifs et a des caractéristiques très très maternelles en comparaison de l’autre).
    C’est probablement la véritable raison de sa condamnation à mort par les chefs religieux (mais qui auraient utilisée une accusation bidon pour étouffer la subversion)…

    M’voilà, petite contribution 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s