Le jour où Marie a été fécondée

Après deux articles sur Sainte-Anne et sur la vierge Marie, avec son double statut de « Vierge » et d’ « Immaculée Conception », j’ai envie d’écrire un article qui adresse clairement le problème : Puisque Marie n’a pas été ensemencée par Joseph (tout comme sa mère Anne n’aurait pas été ensemencée par son mari Joachim, c’est ce que dit le dogme catholique actuel), alors comment a-t-elle été fécondée ? Pour tenter de trouver une explication, je vais m’aider d’une des oeuvres les plus célèbres d’un des plus grands peintres flamands : le triptyque de l’Annonciation peint à Tournai aux alentours de 1430 par Robert Campin, alias « le Maître de Flémalle », et maintenant exposé aux Cloisters, l’annexe médiévale du Metropolitan  Museum of Art à New York.

Résumons les faits (les dates sont données suivant le calendrier grégorien pour simplifier les choses…) : Le 25 mars, Marie reçoit la visite de Gabriel. Neuf mois plus tard, jour pour jour, elle accouche de Jésus. Y a-t-il là un indice ?

Maintenant, regardons le triptyque (toutes photos par Ad Meskens, Wikimedia Commons) : Robert,Campin,Flémalle,MET,annonciation,triptyque,gabriel,marie,joseph,fécondationSur le volet gauche, Campin a peint les commanditaires de l’oeuvre qui semblent épier la scène qui se déroule sous leurs yeux (sans intérêt pour nous). Sur le volet droit, Joseph (particulièrement vieux et laid !) vaque à ses occupations de menuisier-charpentier. Au centre… vous allez dire que je psychote mais… Gabriel ressemble à un amant aux pieds de sa belle qui le snobe. campin,gabriel,marie,josephRegardons les visages en gros plan. Gabriel et Marie se ressemblent étrangement : même visage, mêmes cheveux blonds bouclés. Que vient faire là ce Joseph qui pourrait être leur père ? D’accord, je psychote. Gabriel n’est qu’un messager. C’est Dieu lui-même qui va féconder Marie ce jour-là.

Avant de passer aux choses sérieuses, remarquez que toute la scène respire le sexe (à mon humble avis). campin,gabriel,marie,annonciation,symboles,fécondation,vagin,vulvePourquoi Marie est-elle si lascive ? Elle est allongée devant le banc, comme si elle lisait sur son lit. Remarquez les fenêtres aux volets ouverts, le très large trou de la cheminée, le chaudron dans une fente verticale du mur au fond de la pièce ! Tous les historiens de l’art commentent les lys blancs ou les bougies éteintes. Moi, je ne vois que ces symboles vaginaux béants.  Et que dire de cette table au centre de la scène ! Un large ovale entre Gabriel et Marie comme une vulve entre les cuisses d’une fille.

Passons maintenant aux choses sérieuses : la semence divine. Elle pénètre la pièce par la gauche, à travers une fenêtre ronde. campin,vagin,semence,divine,fécondation,symboles,annonciationJe ne sais pas si les fenêtres rondes étaient fréquentes à Tournai au XVème siècle mais le rond, le cercle, la couronne, l’anneau sont des représentations usuelles de l’ouverture du vagin.

Pour Campin, la Vierge aurait donc été fécondée par le vagin (mais pouvait-il en être autrement ?), comme toutes les femmes. Le mode de transport de la semence divine, depuis le « ciel » jusqu’au ventre de Marie, reste assez flou. Quant à la transformation de cette semence en bébé qui babille, elle prendra neuf mois, comme pour tout le monde !

2 réponses à “Le jour où Marie a été fécondée

  1. superbe commentaire et j’ajouterai :
    Etant au debut du signe zodiacal des Poissons (qui est termine) nous avons en face le signe de la Vierge à une epoque qui est romaine, toute cette symbolique qu’aujourd’hui il n’est pas possible d’abandonner – reste au Vatican à faire sa revolution (Vatican 2) !

    • Je cite de mémoire, le texte dit que Gabriel la couvrit de son ombre. Ce qui parait limpide. Saint John Perse (je n’ai pas le courage de le relire pour trouver où) utilise la même expression.
      La fécondation par un dieu est un thème banal en Grèce. Les enfants des femmes qui se livraient, participaient?, à la prostitution sacrée étaient déclarés issus du dieu. Alexandre le Grand était réputé être fils de Zeus dont sa mère Olympias, femme déterminée s’il en fut! avait été grande prêtresse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s