Marie, la Prostituée imaginée

Allez ! Je vais prendre le temps de continuer la série d’articles sur Marie-Madeleine (enfin !). Cette femme est si intéressante : Pendant deux mille ans, un véritable culte lui a été porté. Pourtant on sait peu de choses d’elle et ce qui est le plus connu d’elle est vraisemblablement complètement faux.

Rappelons-nous ! Elle était Marie de Magdala, la disciple, l’amie fidèle, peut-être la maîtresse, voire même la femme du Christ. Elle était peut-être Marie dite « de Béthanie », la soeur de Marthe, qui a parfumé les pieds du Christ et les a essuyé avec ses cheveux.  Elle n’était semble-t-il pas la prostituée qui a pleuré sur les pieds du Christ et les a séchés avec ses longs cheveux (voir article « L’amie fidèle? La femme? L’amante? » et suivants). Et pourtant, sur les très nombreuses représentations de Marie-Madeleine, c’est bien la putain qui écrase le reste.

marie madeleine,magdalena,pénitente,cheveux longs,nue,titien

Titien - Marie-Madeleine pénitente - vers 1531 - Galerie Palatine, Palais Pitti, Florence - Cliquer l'image pour voir la photo HD sur Wikimedia Commons

Sur le portrait extrêmement fameux de Titien, on a tous reconnu Marie-Madeleine grâce au petit pot à parfum (cf « la Femme aux pieds de l’Homme »). Mais avez-vous reconnu la putain ?

Premier indice : La prostituée est souvent nue (voir 1er article sur la pornai). Mais Vénus aussi est nue !

Deuxième indice : C’est une Marie-Madeleine repentante (ou pénitente) aux cheveux longs (on ne voit qu’eux !), comme la prostituée repentante aux cheveux longs qui s’est jetée aux pieds du Christ.

Troisième indice : C’est une Marie-Madeleine repentante nue, comme la prostituée égyptienne qui s’est repentie 47 années, nue, dans le désert (voir article suivant).

Une réponse à “Marie, la Prostituée imaginée

  1. A l’époque de Jésus la prostitution est un artisanat comme un autre, sans réprobation ni jugement moral. Le recours à une prostituée est considéré comme normal, sauf s’il constitue un adultère! Rien donc d’étonnant dans la présence de Marie-Madeleine dans l’entourage proche de Jésus, ni sa proximité avec les autres « saintes femmes ». La réprobation viendra de l’église catholique lorsqu’elle entreprendra de faire du mariage un sacrement, à partir de l’an 1000 environ, période à partir de laquelle elle va également imposer le célibat des prêtres. Les Évangiles, même les apocryphes, et Jésus avec, ne parlent jamais, ne s’occupent jamais de sexualité!! (Sauf d’ailleurs pour sauver la femme adultère) J’aime bien Marie-Madeleine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s