Quand une pucelle donne sa couronne

En Europe, la tradition du chapelet ou chapel de fleurs remonte au Moyen-Age. C’était une parure utilisée par les hommes comme par les femmes pour son bel aspect et sa bonne odeur. Plus intéressant, c’était un important accessoire dans les jeux d’amour. Quand une femme remettait une couronne de fleurs à un homme, c’était une forme de déclaration. Comme toutes ces dames étaient vraisemblablement pucelles, le geste de donner une couronne de fleurs a été associé au geste d’une vierge qui promet son amour (son corps, son sexe, sa virginité) à un galant.

Détail d'une enluminure du Codex Manesse, recueil de chansons courtoises conservé à la Ruprecht-Karls-Universität Heidelberg - Image visible sur wikipedia.org

Ainsi donc, quand ces dames donnent une couronne de fleurs à leur galant, elles leur donnent en fait… leur fleur… leur vagin. En effet, il y a peu de doutes que la couronne de fleurs représente cet anneau que nous avons toutes à l’entrée du vagin (un truc un peu compliqué, constitué par des replis de la muqueuse, plus ou moins épais et régulier suivant les filles).

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s